Rentabilisez votre ERP grâce à des applications tierces

L’ERP (Enterprise Resource Planning) est au coeur des infrastructures IT de nombreuses entreprises. Grâce à l’ouverture permise par les API, il est désormais possible d’inventer tous les outils digitaux imaginables, alimentés directement par vos données métiers

L’ERP ou PGI (Progiciel de Gestion intégré) au coeur de l’informatique d’entreprise

Les caractéristiques d’un ERP

Logiciel « chef d’orchestre » de l’entreprise, l’ERP connecte les fonctions en utilisant des données communes. Pour correspondre aux activités de l’entreprise, il se structure en modules interconnectés qui communiquent via une unique base de données centralisée. Il permet de standardiser les processus et les données de l’entreprise, et a surtout vocation à transformer les données transactionnelles en informations utiles pour mettre les données au service de l’activité et du résultat.

Les principaux éditeurs d’ERP en France sont : SAP, Oracle (avec PepleSoft et JD Edwards), CEGID, EBP Informatique, Sage, Microsoft et Clip Industries.

Les différents usages d’un ERP : un progiciel utilisé sur des périmètres variés

L’idée de base d’un ERP est d’homogénéiser les SI de l’entreprise avec un outil unique, capable de couvrir les différents départements de son activité. Cela inclut : La gestion des ventes et du commercial, la gestion des achats, la gestion comptable avec notamment la comptabilité client et fournisseur, le contrôle de gestion et la gestion des stocks. La gestion de production et la gestion du personnel et de la paie (GRH) sont deux sujets qui sont parfois rapprochés du périmètre de l’ERP.

Les ERP s’ouvrent au monde grâce aux API

L’émergence des ERP dans le cloud a fait bougé les lignes

Déjà très présent sur de nombreux secteurs B2B (notamment les ERP de niche), le Saas (Software as a Service) commence à devenir une option envisageable pour l’entreprise qui cherche à s’équiper d’un ERP. De nombreux blocages ont longtemps freiné ce développement : la prise en compte de l’existant, les freins culturels au sein de l’entreprise, jusqu’à la problématique comptable de savoir comment considérer cet achat entre APEX et OPEX. Quoi qu’il en soit, les ERP dans le cloud s’imposent pour bien des raisons, et initient par là même une ouverture et une accessibilité à laquelle les acteurs traditionnels ne nous avaient pas habitués, de par leur connection native à internet.

Une tendance amorcée depuis longtemps par les éditeurs d’ERP les plus importants

Effectivement, même si tous les ERP classiques ne basculent pas leur logiciel dans le cloud, nombreux sont ceux qui enrichissent leur offre d’une ouverture logicielle sur le monde via des API. L’application programming interface est le moyen de rendre accessible les données métiers gérées par l’ERP à n’importe quelle application tierce qui aurait été préalablement autorisée à le faire. C’est là une vraie révolution.

Une vraie opportunité pour les entreprises : développer des applications tierces basées sur les données de leur ERP

Les outils innovant à imaginer sont infinis

Les ERP et autres infrastructure IT utilisées en entreprise (WMS pour la logistique, TMS pour le transport…) constituent la colonne vertébrale de l’informatique en entreprise : calqués sur l’activité, alimentés en temps réel par des données métiers, ces outils sont vitaux pour l’entreprise. Ils ne répondent pas pour autant à tous les besoins, et le concept de shadow IT l’illustre bien : pour des besoins spécifiques, qui impliquent réactivité et modulabilité, beaucoup en entreprise contournent l’ERP pour obtenir un outil qui leur est propre.

Cette déviance saine pourrait n’être qu’un souvenir du passé, tant les outils qui peuvent être imaginés et branchés sur les ERP sont aujourd’hui nombreuses. Il existe plus de 1,2 millions d’applications sur l’Apple Store (« Il y a une application pour tout ») et cette variété et cette richesse se sont longtemps arrêtées aux portes de l’entreprise. Ce n’est plus le cas, les entreprises multipliant les exemples réussis de process et de métiers améliorés grâce à une application dédiée ou un autre outil digital. Et cette tendance de fond est une issue au problème de shadow IT : en donnant la possibilité de créer facilement des outils utiles et branchés sur les données de l’ERP, l’entreprise devance les besoins de ses employés, ou du moins a les armes pour les prendre en compte.

ERP et innovation ont vocation à avancer de consort

Les ERP et autres outils d’informatique de gestion ont leur rôle à jouer dans l’entreprise. Les difficultés que les projets de déploiement ont pu rencontrer, notamment le rôle des sociétés intégratrices de ces logiciels difficiles à manipuler, sont en passe de trouver une issue heureuse grâce au Saas, mais surtout au recours plus systématique au Scrum comme méthodologie de travail.

Thomas Bompaire - SSI

Parlons en

Thomas a une forte capacité d’analyse et une vrai expérience du mobile et des objets connectés. Il voudra traduire vos projets et objectifs marketing en actions digitales concrètes, puis s’occuper de la mise en place opérationnelle. Il est la personne avec qui discuter pour appréhender de façon globale l’idée d’innovation que vous souhaitez tester, valider et mettre en place

06 14 78 00 58